#FORMATION : LE CENTRE, BILAN ET PERSPECTIVES
05/06/2018

Victorieux du Pays d’Aix ce samedi pour la vingt-deuxième et dernière journée du championnat de Nationale 2, les joueurs du Centre de Formation ont mis fin à une saison pleine de promesses. Avec une très belle quatrième place finale les Istréens auraient pu se mêler à la course au titre sans les imbroglios administratifs du début de saison. Nous avons rencontré Bastien Cismondo afin de faire le point sur la saison écoulée et évoquer avec lui les perspectives d’avenir .. et le recrutement.

 

Bastien, quel bilan dresses-tu de cette saison ? 

L’objectif fixé au début de saison était de se maintenir. L’équipe de cette année avait été renouvelée à 80% par rapport à l’année précédente donc il a fallu trouver nos repères collectivement. Sportivement on a rapidement compris que l’on avait une équipe compétitive nous permettant de relever un peu nos ambitions. Malheureusement la perte des points sur tapis vert en début d’année nous a obligé à cravacher sur la phase aller pour se mettre à l’abri. J’avais surtout à coeur de bien figurer par rapport aux autres Centres de Formation présents dans la poule à savoir Aix, Nîmes et Saint-Raphaël. Sur ce point-là le bilan est aussi positif puisque seul Nîmes termine devant nous au classement et dans les confrontations directes nous sommes à quatre victoires pour deux défaites. 

 

Comment juges-tu la progression individuelle des tes joueurs dans la perspective de leur intégration à l’équipe professionnelle ? 

Les jeunes qui ont eu la possibilité de montrer des choses avec l’équipe professionnelle ont assumer le statut qui leur était donné. Les aléas de la saison ont fait que Gilles a du piocher dans les joueurs du Centre de Formation que ce soit pour les entrainements ou en match. Après il y a beaucoup de joueurs qui sont dans le premier cycle de Centre de Formation et ces jeunes n’ont encore pas le niveau pour pouvoir apporter à l’équipe première. Mais si on a décidé de poursuivre avec eux, en concertation avec le staff de l’équipe professionnelle, c’est que l’on considère que ces joueurs ont évolué de la bonne manière et qu’ils peuvent, dans le futur, avoir leur chance de devenir professionnel. 

 

À titre personnel, comment t’es tu senti dans ce nouveau rôle qui t’a été confié en fin de saison dernière ? 

J’ai prix énormément de plaisir toute l’année que ce soit sur le travail individuel et dans la relation que j’ai pu avoir avec les jeunes. La managerat en compétition m’a également beaucoup plu même si j’ai conscience que c’est plus simple lorsque l’on vit une saison en gagnant autant de matchs. Mon travail en tant qu’éducateur sportif à la ville m’a parfois empêché d’aller plus loin dans la mise en place d’un travail encore plus spécifique et individualisé, que ce soit grâce à un travail de vidéo ou de séances personnalisées pour être encore plus précis dans le contenu que l’on apporte à ces jeunes joueurs. 

 

Peux-tu nous faire un point sur l’effectif de la saison prochaine ? 

Il y a quatre joueurs de l’effectif du Centre de Formation qui ne repartiront pas avec nous l’année prochaine. Matthieu Limousin dont il était prévu qu’il signe professionnel à la fin de la saison et qui intégrera l’effectif de Gilles à Ben de manière exclusive. Matteo Duchemin et Vincent Bello qui arrivent sur une fin de cycle de formation et Théo Borie, que nous avons décidé de ne pas conserver sur le poste de pivot, ne feront plus parti de l’effectif. Coté arrivées Junior Tuzolana de Nantes et Lucas Hubert de Saint-Raphaël seront istréens la saison prochaine. Nous intégrerons également trois joueurs des moins de 18 ans après leur beau parcours en championnat de France, Thomas Cometto, Bastien Tobal et Benjamin Lozano. 

 

Justement peux-tu nous présenter un peu ces recrues du Centre ? 

Junior Tuzolana et Lucas Hubert sont des joueurs de second cycle qui ont déjà fait respectivement trois et deux ans de Centre de Formation. Ces deux joueurs vont passer les semaines d’entrainement avec l’équipe professionnelle et seront la liste des joueurs autorisés à doubler. Ce sont des joueurs qui sont encore en formation et qui ont besoin de l’adversité pour parfaire leur évolution. Ils seront des joueurs important de l’effectif de Nationale 2. Junior est un ailier gauche très rapide et à l’aise sur le grand espace. Il a des vrais qualités de finisseur et peut aussi défendre en pointe haute. Il a beaucoup appris au Centre de Formation de Nantes. Lucas est un joueur de la base arrière qui présente des facultés à bien défendre. Il est puncheur, fort dans le duel. Ces joueurs viennent avec l’ambition de s’exprimer et de pousser la porte de l’équipe professionnelle. 

 

Trois moins de 18 ans intègrent le Centre de Formation. C’est un bon signe pour la formation istréenne ! 

Effectivement c’est une génération avec laquelle on travaille depuis deux ans maintenant. Ils n’ont pas suivi le cursus Pole Espoir pour différentes raisons mais le club leur a permis d’avoir un travail individualisé, en partenariat avec le Centre de Formation, en plus de leurs entrainements. Ils ont donc déjà goutté à la musculation, à des séances spécifiques de perfectionnement leur permettant de s’entrainer tous les jours. Ces joueurs présentent le profil pour être, un jour, joueur de haut niveau. C’est très important que le club ait pu faire travailler ces jeunes pour leur permettre d’intégrer le Centre de Formation. Il faut continuer en ce sens. 

 

Quels seront les objectifs du Centre de Formation la saison prochaine ? 

Il y aura donc onze joueurs au Centre de Formation dont six qui étaient déjà avec nous cette année. C’est une forme de continuité. Nous avons construit l’effectif pour atteindre nos objectifs de maintien. Il y a des objectifs individuels qui seront fixés à chacun. Pour certains il faudra continuer à évoluer pour basculer dans le deuxième cycle. Pour les autres, les fins de cycle, notre objectif sera de les amener à postuler au groupe professionnel dès la fin de la saison. Tout au long de la saison les joueurs du Centre de Formation seront amenés à pallier les éventuels problèmes de l’équipe première c’est pour cela qu’il sera important de mettre en place un projet de jeu commun. 

Retour aux actus