UN ENGAGEMENT SOCIAL DE PLUS EN PLUS FORT
20/06/2018

Créer du lien social malgré les différences. Lutter contre les discriminations. Tout au long de la saison le Istres Provence Handball, sous la houlette de Benali Beghouach responsable des actions sociales au sein du club, s’est évertué à tisser des liens avec différents publics, sur l’ensemble du territoire, pour initier à la pratique du handball mais surtout pour créer des moments d’échange et de partage uniques qui nourrissent les mentalités de chacun.

« Nos actions nous ont permis de toucher des publics très diversifiés, se réjouit Benali Begouach. On delà de notre travail avec les Centres Sociaux et les écoles nous avons également pu toucher cette année les personnes en situation de handicap ce qui est nouveau pour nous. C’était un public que nous ne connaissions pas et cela nous a apporté quelque chose de différent et de très positif. »

Benali Beghouach et toute son équipe mettent un point d’honneur à montrer la meilleure image possible et à porter un intérêt sincère aux publics sur lesquels ils interviennent. « Le club jouit d’une image positive et marque année après année une réelle volonté de s’investir sur le territoire, se satisfait d’ailleurs l’entraineur-adjoint de l’équipe professionnelle. On a démontré depuis plusieurs années maintenant que le club et les joueurs étaient accessibles et impliqués dans ce type d’actions. De plus en plus de personnes s’identifient à nos joueurs, à notre équipe et nous sollicitent pour intervenir à travers leurs actions. C’est une très bonne chose. » 

Des intervenants que les enfants ou autres publics se font une joie de retrouver sur le parquet de la Halle Polyvalente lors des matchs de l’équipe professionnelle, le club ayant pour objectif de favoriser l’accès à un spectacle de haut niveau à ces différents publics dans le but de casser toutes les discriminations et d’offrir des moments inoubliables dans la continuité des actions de terrain.  

Loin de s’en satisfaire, le club compte dès le début de saison prochaine continuer de s’impliquer sur le territoire et se montrant moteur dans l’organisation d’actions sociales et en faisant bénéficier aux différentes associations et structures de son savoir-faire et de son image. « Chaque année on essaye de faire évoluer notre implication et nos actions, explique Benali Beghouach. L’an prochain nous allons essayer de pérenniser notre investissement. Dans le milieu scolaire notamment nous souhaitons associer une démarche éducative à la pratique sportive à travers les expériences et les histoires personnelles de nos joueurs professionnels, français et étrangers. C’est une manière de découvrir de nouvelles cultures et de sensibiliser les jeunes à différents parcours de vie pas toujours roses. »

 

LES TEMPS FORT DE L’ANNÉE. 

LE MILIEU SCOLAIRE 

Si le Handball est le sport scolaire par excellence, le Istres Provence Handball a multiplié les actions dans les écoles de la ville, mais également du territoire. « Le handball est le sport scolaire par excellence rappelle Benali Beghouach. De plus en plus d’écoles font la démarche de nous intégrer dans leurs actions. On a d’ailleurs cette année pu se rendre dans des écoles dans lesquelles nous n’avions jusqu’à présent jamais été. À chaque fois que l’on a pu mettre en place une action il y a une vrai mobilisation et un investissement sans faille des enfants et du personnel enseignant. »

Lundi 27 novembre l’ensemble des joueurs professionnels et du Centre de Formation investissaient le terrain de jeu de l’Ecole Clos de la Roche, durement touchée par les incendies estivaux, pour sa première opération de l’année. Les élèves des écoles Gouin le 19 avril puis Jacqueline Auriol le 20 avril ont également eu la chance de pouvoir profiter des conseils des joueurs lors de leur tournoi, organisés en interne par les éducateurs sportifs et professeurs. De quoi rendre inoubliables ces petits instants qui marquent la vie de l’année scolaire.

Mardi 12 décembre, 2 jours avant son exploit face à Aix, les Istréens s’étaient offert une véritable bouffée d’oxygène. Malgré le temps menaçant, près de 200 élèves de l’école Pierre Bonelli de Salon de Provence s’étaient réunies dans la cour de récréation pour profiter d’une séance concoctée par les joueurs professionnels. Et pour finir en beauté enfants, parents et professeurs ont même pu assister à un petit match improvisé par le collectif istréen. 

Les jeudi 19 avril et Vendredi 20 avril, les jeunes élèves des écoles Gouin et Auriol auront la surprise de voir arriver pour leur tournoi interne organisé par les enseignants des joueurs du Centre de Formation et de l’équipe professionnelle. Coaching personnalisé, arbitrage et encouragements, les élèves enjoués ont pu profiter des conseils précieux et de l’enthousiasme des joueurs pour donner une autre dimension à leur séance de handball. 

Jeudi 30 mai c’est à l’école Jacqueline Auriol que les Istréens finissaient leur tour des écoles scolaires. Si la pluie a pu contrecarrer les plans initiaux, les classes de CM2 ont pu rencontrer l’ensemble du collectif champion de France que ce soit pour s’initier à la pratique ou échanger à travers une séance de questions-réponses organisée dans la classe. Enfin tous les enfants ont pu poser avec le trophée de champion de France et participer à une séance de dédicaces privilégiée. 

2. LES CENTRES SOCIAUX 

Durant l’ensemble des vacances scolaires et lors de nombreux mercredi de l’année scolaire, les jeunes adhérents des Centres Sociaux de la Farandole et des Quartiers Sud ont pu s’initier à la pratique du handball grâce à l’intervention de Benali Beghouach et des jeunes joueurs du Centre Formation. « Le public des quartiers est demandeur en terme de sport. Ces actions régulières sortent les jeunes d’un quotidien qui est parfois trop négatif. En leur montrant un intérêt sincère c’est une manière de les valoriser et de les considérer. C’est capital de leur ouvrir l’esprit et de leur offrir des temps qui sortent du quotidien. » Que ce soit sur les terrains de proximité de la ville ou dans les gymnases, ces temps d’activité ont systématiquement fait le plein et permis à de nombreux jeunes de vivre de moments privilégiés avec les joueurs professionnels.  Des actions communes matérialisées par la convention signée par le Centre Social de la Farandole et le club symbolisant la volonté d’ancrer officiellement l’investissement de chacun.

Point d’orgue de ces instants d’échanges la mise en place d’une journée commune aux Centres Sociaux, Lundi 30 avril, durant laquelle les temps de pratique ont été entrecoupés par un repas partagé par les joueurs et les jeunes adhérents organisé dans la salle commune du Centre Social des Quartiers Sud.

3. Z’DAY 

Le Mercredi 25 avril dernier, le Centre Social Pierre Miallet organisait la journée d’animation sportive et citoyenne nommé Z’Day à destination des adhérents de différentes associations sociales. Une journée durant laquelle les organisateurs on voulu combattre les discriminations et la violence à travers la pratique sportive. Benali Beghouach et certains joueurs professionnels ont pu témoigner de leurs actions de terrain visant à lutter contre toutes formes d’exclusions sociales. Ils ont eu le plaisir d’y croiser les jeunes licenciés #U13 encadrés par leur Serge Laurin qui auront participé à cette journée dans le but de sensibiliser nos minots du club sur ces questions et de créer des moments de partages avec des publics différents. 

3. LE HANDICAP

Intégrer les personnes en situation de handicap à la vie sportive locale tel était l’objectif, le Samedi 3 février du Tous Ensemble Sporting Club qui avait convié les handballeurs istréens à une initiation handfauteuil. La présence des joueurs professionnels a permis d’encourager le développement d’ une pratique accessible aussi bien à des personnes valides qu’en situation de handicap. 

Le Mardi 28 mai c’est l’Office Municipal des Sports de Salon de Provence qui sollicitait la présence des tout récent champions de France pour venir égayer la journée du public handicapé convié à une journée d’activé sportive organisé au Château de l’Emperi. Comme à leur habitude les Istréens se sont mêlés avec joie au public présent et participé aux activités mises en place par les organisateurs, cassant par la même occasion toutes les barrières qui pourraient exister dans ce genre de situation. « À travers nos actions on ramène beaucoup de bonheur au public handicapé dont les émotions sont souvent décuplées se réjouit Benali Beghouach. Mais il ne faut pas oublier que l’on se donne également beaucoup de bonheur à nous aussi sur ce genre d’actions en voyant les émotions que peuvent susciter notre venue sur ces évènements.» 

4. LES RESTOS DU COEUR

Comme l’an dernier, juste avant les fêtes de Noël le Istres Provence Handball s’est associé à l’antenne istréenne des Restos du Coeur pour organiser un défi solidaire autour de la réception de Nancy le Mercredi 20 décembre 2017. Une collecte de denrées alimentaires et de jouets qui aura dépassé celle de l’année précédente et montré encore une fois l’implication de l’ensemble des parties prenantes du club dans ces actions de solidarité. Nouveauté cette année, les joueurs professionnels auront même donné un coup de main aux bénévoles de l’association pour la distribution des denrées et offrir, à chaque bénéficiaire, des places pour le match du 20 décembre. Une belle action qui sera certainement réédité l’an prochain.

 

Retour aux actus