#LIDLSTARLIGUE #J6 ISTRES / TREMBLAY : UN POINT QUI FAIT DU BIEN
11/10/2018

Au terme d’un match plein de suspense et d’intensité, Istres arrache le point du nul dans les dernières secondes face à Tremblay en France, une des équipes en forme de ce début de saison (25-25). Avec ce deuxième point de la saison les Istréens sortent de la zone rouge et se relancent dans la course au maintien avant la réception de Nantes, vice-champion d’Europe et leader du championnat dès mercredi prochain. 

 

LE RÉSUMÉ 

Il y a deux ans, Tremblay venait s’imposer en champion de Proligue et dominait de la tête et des épaules des Istréens déjà tournés vers les playoffs. Mais depuis de l’eau a coulé sous les ponts et malgré un année supplémentaire en Lidl Starligue, les Tremblaysiens sont tombés hier soir sur une équipe istréenne bien décidé à montrer un autre visage que celui affiché face à Cesson où à Chambéry. 

Privés de Kankaras et Daoud blessés, les Istréens mettent près de 5 minutes à ouvrir leur compteur but. C’est Erwin Feuchtmann sur pénalty qui débloque les siens. Défensivement les coéquipiers de Grosas donnent rapidement le ton et en font voir de toutes les couleurs aux franciliens. Portés par une efficacité offensive retrouvée, à l’image d’un Nicolas Boschi de retour au premier plan, les hommes de Gilles Derot font la course en tête et oblige Sevlajevic et les siens à sortir le grand jeu. Durant tout le premier acte les Istréens ne lâchent pas les commandes du match et font preuve d’une belle maitrise, entachée par moment d’indiscipline obligeant les Provençaux et évoluer à plusieurs reprises en infériorité numérique. La dernière infligée à Nicolas Boschi permettra à Tremblay de revenir à une longueur des Istréens à la mi-temps après que Matthieu Limousin, auteur d’une entrée remarquée, comme depuis le début de saison, ait permis aux siens de mettre toujours un peu plus la pression aux hommes de Benjamin Braux (14-13 ; 30e). 

Combien de temps les Istréens allaient-ils réussir à tenir sur ce rythme ? Telle était la question qui animait les travées d’une Halle Polyvalente prête à s’enflammer après avoir bravé le déluge pour venir supporter les siens. Au retour des vestiaires Tremblay intensifie la pression et le duo Sebetic-Sevaljevic remet par trois fois les joueurs de Seine St Denis à la même hauteur que les Istréens. Mais Erwin Feuchtmann puis Lucas Ruiz envoient un message fort à leurs adversaires pour redonner deux buts d’avance aux violets. Agressifs et ultra déterminés défensivement les Istréens s’arc-boutent devant leur ligne des 6 mètres mais se mettent trop souvent à la faute. Grosses se voit pénaliser par deux fois et Tremblay recolle au score grâce à l’expérimenté brésilien Broges impeccable derrière la ligne de 7m. Mais Boschi à la confiance retrouvée et auteur de trois buts consécutifs remet les Istréens en position de leader, d’une courte tête. 

On entre alors dans les dix dernières minutes et la troisième disqualification de Vaidotas Grosas sonne comme un premier coup dur pour la troupe provençale obligée de faire sans son patron de défense dans le money time. D’ailleurs les effets sont immédiats puisque Tremblay reprend aussitôt les devants. Istres est dans un temps faible mais s’accroche tant bien que mal. Les jambes sont lourdes et les visages portent les stigmates de la difficulté de la tâche. Boschi encore lui égalise avant qu’Andréa Guillaume n’enlève une belle épine des pieds à ses coéquipiers en interceptant un ballon décisif et en égalisant de nouveau à trois minutes du terme. Mais Virgile Pinchot remplaçant de Grosas se met lui aussi à la faute et Istres devra jouer la fin de match en infériorité. La fin de match est insoutenable. L’ailier droit Portela donne un but d’avance aux siens avant que Boschi n’enfonce Arsic dans sa cage pour égaliser à une minute du buzzer. Puis c’et le croate Sebetic qui croit donner la victoire aux siens. Il reste trente secondes à jouer. Gilles Derot fait sortir Robin Capelle et joue à sept joueurs de champ. Au bout du temps Nicolas Boschi endosse sa cape de sauveur et égalise à quatre seconde du terme. Le dernier temps mort tremblaysien ne changera rien. Istres décroche son deuxième point de la saison. 

 

LA REACTION D’APRES-MATCH DE NICOLAS BOSCHI

« Même s’il n’y a pas encore de victoire il y a du mieux. C’est un point qui sera très important à la fin du championnat. C’est le jour et la nuit entre l’image proposée sur les deux derniers matchs et celle de ce soir. Cela doit nous pousser à continuer dans ce sens. L’état d’esprit a été irréprochable et c’est ce qui nous mènera au maintien. On a mis beaucoup d’agressivité en défense et même si on a pris beaucoup de deux minutes ça nous a permis de tenir l’intensité tout au long du match. Personnellement j’avais à coeur de faire une belle partie. La première mi-temps m’a bien lancé et j’en ai profité pour reprendre de la confiance et donner mon maximum pour aider l’équipe. J’espère que ça va durer le plus longtemps possible pour en faire profiter tout le collectif. »

Pour plus de réactions rendez-vous sur le site maritima.info >> http://www.maritima.info/sports/handball/depeches/istres/55784/istres-tremblay-crepain-c-est-l-esprit-collectif-qui-prime-.html 

 

STATISTQUES : 

ISTRES : Tricaud (1/2) ; Feuchtmann (6/10 dt 5/6 pen) ; Ruiz (2/3) ; Boschi (9/12) ; Capella (0/1) ; Crepain (1/3) ; Stojanovic (0/2) ; Tuzolana ; Grosas ; Pinchot ; Laguillaumie (3/4) ; Guillaume (1/1) ; Limousin (2/3) ;

Cappelle (4 arrêts / 26 tirs - dt 0/2 pen - 15,4%) ; Harbaoui (1 arrêts / 4 tirs - dt 1/3 pen - 25,0%)

TREMBLAY : Sevaljevic (6/11 dt 2/3 pen) ; Portela (2/2) ; Rezzouki ; Sako (0/1) ; Bouity (0/1) ; Muel ; Marche (3/4) ; Sebetic (5/7) ; Borges (3/4 dt 2/2 pen) ; Olsson (3/3) ; Honrubia (1/3) ; Boultif ; Chouiref (2/3)

Annonay (7 arrêts / 24 tirs - dt 0/4 pen - 29,2%) ; Arsic (4 arrêts / 12 tirs - dt 1/2 pen - 33,3%)

 

 

LES AUTRES RÉSULTATS :

 

LE CLASSEMENT : (pour voir le classement complet cliquez sur l’image ci-dessous)

 

#BILLETTERIE : RESERVER VOS PLACES POUR LA RECEPTION DE NANTES, VICE-CHAMPION D’EUROPE DÈS MERCREDI PROCHAIN EN CLIQUANT SUR L'IMAGE CI-DESSOUS

Retour aux actus