#LIDLSTARLIGUE #J9 ISTRES / NIMES : À 5 MINUTES DU BONHEUR
15/11/2018

 

 

Il aura manqué cinq minutes à nos Istréens pour décrocher une première victoire cette saison. Au terme d’une course poursuite folle durant la deuxième mi-temps, les hommes de Gilles Derot ont eu les occasions de passer devant mais l’expérience nîmoise a fait la différence. Les Gardois s’imposent 27 à 23 et les Provençaux glissent à la dernière place du classement. 

 

LE RÉSUMÉ 

Les réceptions de nos voisins nîmois accouchent bien souvent de scénarios incroyables. La public istréen ne s’était pas trompé et avait répondu présent en masse au coup d’envoi de la rencontre donné par Wynona Gueraïdi, Miss Provence 2018 et Olivier Girault, président de la Ligue Nationale de Handball. 

Revanchard après leur contre-performance de la semaine passée à Pontault, les Istréens veulent rapidement marqué leur territoire. L’agressivité et l’intensité sont au rendez-vous, dépassant parfois la limite autorisée. Mais Mehdi Harbaoui par deux fois sur jet de 7 mètres repoussent les tentatives de la Green Team permettant aux siens de prendre les commandes du match après 5 minutes de jeu sur un but du capitaine Thomas Tricaud. 

Le match est bien lancé. Le public est chaud bouillant et les violets concentrés et déterminés. Erwin Feuchtmann conclue parfaitement les jets de 7 mètres que nous offre la relation Crepain-Tricaud et Théo Laguillaumie de son aile droite en fait voir de toutes les couleurs à Rémi Desbonnet. Istres prend 3 buts d’avance au quart d’heure de jeu et tous les voyants sont au vert.

Et pendant que Mehdi Harbaoui continue son festival sur jet de 7 mètres, Stojanovic apporte de la puissance de loin maintenant l’avance des Istréens dans un match enlevé. Malheureusement l’embellie va se transformer en cauchemar. Istres fatigue et se précipite. Les Nîmois sont plus compact en défense et Rémi Desbonnet fait enfin valoir son statut de 2e meilleur gardien de la Ligue enchainant arrêts et relance éclair pour Sanad qui, en contre attaque remet d’abord les deux équipes à égalité. Après quatre contre-attaque consécutives, dont 3 du seul égyptien Sanad, Nimes conclu un 6 à 0 fatal à des Istréens qui se retrouvent menés de 3 buts à la pause (11-14 ; 30e). 

C’est la tête basse que les hommes de Gilles Derot conscients d’avoir gâché en quelques minutes le travail de toute une mi-temps regagnent les vestiaires. Et dès la reprise, malgré le début du festival Harbaoui, Istres galvaude encore ses ballons d’attaques et Nîmes creuse l’écart par deux nouvelles contre-attaques. 

C’est alors que la jeune garde istréenne va sonner la révolte. Tuzolana d’abord intercepte et file au but pour réduire l’écart. Pendant ce temps Mehdi Harbaoui impérial hier soir ferme la baraque. Pendant près de dix minutes il va tout repousser permettant aux siens d’égaliser à un quart d’heure de la fin sur l’un des cinq buts de Matthieu Limousin. La Halle s’enflamme mais Julien Rebichon meilleur buteur de la partie en capitaine exemplaire climatise tout de suite le public istréen. Mais pas pour longtemps. Limousin s’occupe de tout et par deux fois trompe la vigilance de la défense gardoise. Istres reprend les commandes du match et se prend à rêver d’un nouvel exploit face à son meilleur ennemi (21-20 ; 51e)

Mais Nimes à l’expérience ne s’affole pas et profite d’une action litigieuse pour reprendre instantanément les devants sur deux buts coup sur coup de Benjamin Gallego. Mais les violets n’abdiquent pas et la jeune garde menée par Limousin et Guillaume parviennent par deux fois remettre les compteurs à zéro (23-23 ; 55e). 

Mais dans le money time chaque erreur va coûter cher au jeune collectif istréen. Un échec de Tuzolana suivi d’une exclusion temporaire pour Nicolas Boschi et Ies Provençaux ont laissé filer le train de la victoire. Sanad par deux fois plein de sang froid puis Nyateu et Desbonnet dans la cage vide inflige un cruel 4 à 0 en quatre minute pour s’imposer 27 à 23 au terme d’un match intense durant lequel les istréens auront longtemps cru à la victoire. 

 

LA REACTION D’APRES-MATCH DE BENALI BEGHOUACH (AU MICRO DE MARITIMA)

« On est toujours à la recherche de notre première victoire mais ce qui est à noter c’est que les gars ce sont battus ce soir. Mais malgré l’état d’esprit et la combativité on a besoin d’un peu plus de performances individuelles. Le 6-0 encaissé en première période ne pardonne pas à ce niveau-là. On n’a pas su faire basculer les moments clé de notre côté. C’est souvent comme ça quand on est un peu dans le dur. Nos jeunes joueurs Mehdi Harbaoui, Junior Tuzolana et Matthieu Limousin sont en train de pousser et nous font du bien en ce moment. Il faut maintenant que les cadres suivent le mouvement. Il ne faut pas se voiler la face. On a eu à faire au quatrième du championnat. Rien n’est joué. Il faut se battre jusqu’au bout et croire en nous. »

Pour plus de réactions >> https://www.maritima.info/actualites/sports/istres/56402/istres-nimes-harbaoui-rageant-de-ne-pas-prendre-de-points-.html 

 

STATISTQUES : 

ISTRES : Tricaud (1/1) ; Feuchtmann (4/6 dt 4/4 pen) ; Kankaras (1/3) ; Ruiz (0/1) ; Boschi (0/6) ; Crepain (1/4) ; Stojanovic (4/4) ; Tuzolana (2/3) ; Grosas (0/1) ; Laguillaumie (3/3) ; Guillaume (1/2) ; Limousin (5/7) ; Daoud

Cappelle (1 arrêt / 12 tirs - 8,3%) ; Harbaoui (12 arrêts / 28 tirs - dt 4/6 pen - 42,9%)

NIMES : Gallego (3/3) ; Suty ; Rebichon (6/9) ; Salou (3/3) ; Nyateu (2/3) ; Dupuy (2/6) ; Garain (1/1) ; Tobie (1/3) ; Nieto (0/2) ; Prandi (1/3) ; George (1/1) ; Gerard (1/3 dt 1/3 pen) ; Sanad (5/9 dt 1/3 pen)

Desbonnet (9 arrêts / 31 tirs - dt 0/3 pen - 29,0%) ; Paul (0 arrêt / 1 tir - dt 0/1 pen) ;

 

LES AUTRES RÉSULTATS :

 

LE CLASSEMENT : (pour voir le classement complet cliquez sur l’image ci-dessous)

 

#BILLETTERIE : TOULOUSE SERA LE PROCHAIN ADVERSAIRE À LA HALLE POLYVALENTE. RESERVEZ DÈS MAINTENANT VOS PLACES SUR LA BILLETTERIE EN LIGNE.

Retour aux actus