#LIDLSTARLIGUE #J12 ISTRES / TOULOUSE : TOUJOURS PAS !
06/12/2018

Avec la réception de Toulouse, en difficulté sur ce début de saison, les Istréens espéraient ouvrir leur compteur victoire et se relancer dans la couse au maintien. Mais malgré vingt premières minutes encourageantes les hommes de Gilles Derot auront progressivement sombrer pour laisser les joueurs du Fenix s’imposer 27 à 22 sans que la victoire ne souffre d’une quelconque contestation. Avec deux petits points au compteur les Istréens sont toujours derniers et laissent Pontault et Ivry, qui ont pris des points hier soir, prendre le large. 

 

LE RÉSUMÉ 

Face à une équipe de Toulouse mal en point au classement, les violets avaient l’occasion de recoller à leur adversaire du soir et de se relancer complètement dans la course au maintien. Après leur victoire face à Ivry la semaine dernière les joueurs de la Ville Rose avaient mis toutes les chances de leur côté en arrivant dès mardi soir en terres istréennes afin de préparer au mieux ce match capital. 

D’ailleurs d’entrée de match le portier toulousain Yassine Idrissi fait mal aux attaques istréennes. Daoud, Boschi, Guillaume puis Kankaras, butent tour à tour sur le portier marocain et Toulouse exploite à merveille le jeu rapide pour d’entrée marquer son territoire (3-7 ; 11e). Heureusement Istres revient progressivement grâce au bras de Stojanovic auteur de trois buts en trois minutes, et à l’efficacité de Feuchtmann sur jets de 7 mètres. Après vingt minutes de jeu le match est complètement relancé et les Istréens sont de nouveau conquérants (9-9 ; 20e). 

Mais alors que l’on pensait le match relancé les hommes de Gilles Derot vont de nouveau se mettre à douter à la finition, mettant en évidence un Idrissi étincelant. L’exclusion temporaire d’André Guillaume n’arrange pas les affaires istréennes et les violets plient de nouveau sous les coups de butoir de la gâchette serbe Nemanja Ilic. La lanterne rouge du classement ne parvient pas à endiguer cette euphorie toulousaine et les joueurs de Philippe Gardent rentrent aux vestiaires avec quatre buts d’avance. (11-15 ; 30e). 

Dès la reprise les choses se compliquent à nouveau. Idrissi stoppe la première tentative de Nicolas Boschi et les mots de Gilles Derot n’ont semblent-ils pas porté leur fruit. Malgré un avantage numérique les Istréens balbutient leur handball et enchainent les pertes de balle. Sans être extraordinaires, les Toulousains sous l’impulsion du demi-centre espagnol Alvaro Ruiz, saisissement, à l’expérience, les opportunités données pour creuser l’écart et toucher encore un peu plus le moral des Istréens (12-18 ; 35e). 

Malgré le temps mort rapide du staff provençal, les Istréens manquent beaucoup trop d’efficacité pour sonner la révolte. Yassine Idrissi est impérial et permet aux siens de conserver leur avance jusqu’au dix dernières minutes (17-22 ; 50e). Et dans cette fin de match c’est encore le portier toulousain qui va encore être le plus en vue. Si Mehdi Harbaoui tente de lui rendre l’appareil, le mal est déjà fait et les hommes de Philippe Gardent gèrent leur avance. Un dernier penalty de Ferran Sole viendra entériner une victoire (22-27 ; 60e) qui ne souffre d’aucune contestation et qui plonge les Istréens dans une situation encore plus compliquée alors qu’il ne reste qu’un match à jouer, à Saint-Raphaël pour clôturer cette phase aller. 

 

LA REACTION D’APRES-MATCH DE THEO LAGUILLAUMIE (AU MICRO DE MARITIMA)

« La situation commence à devenir lourde et difficile à gérer émotionnellement. On manque de solutions. On a des idées mais pour le moment on n’arrive pas à les concrétiser. Quand on parvient à s’améliorer sur certains secteurs comme ce soir sur le jeu de transition on entre en difficulté dans un nouveau secteur. Ce soir on n’a pas été bon à la finition. On jette trop de ballons. Et surtout on n’arrive pas à être tous en forme au même moment ce qui complique encore plus la tâche. Sur les matchs où l’on se fixe des objectifs forts on n’arrive pas à se lâcher, à jouer juste et à prendre du plaisir. Il faut absolument que l’on essaye d’appliquer ce qui nous fait bien jouer contre les « gros » sur ce genre de match sinon ça risque d’être très compliqué. »

Plus de réactions sur le site de Maritima >> https://www.maritima.info/sports/handball/istres/10239/istres-provence-handball-toulouse-pas-de-renaissance-contre-le-fenix.html 

 

STATISTQUES : 

ISTRES : Tricaud ; Feuchtmann (4/6 dt 2/3 pen) ; Kankaras (3/4) ; Ruiz (1/2) ; Boschi (2/6) ; Capella ; Crepain ; Stojanovic (4/7) ; Tuzolana ; Grosas  (0/1) ; Laguillaumie (0/1) ; Guillaume (0/3) ; Limousin (3/7 dt 1/1 pen) ; Daoud (5/6)

Harbaoui (10 arrêts / 33 tirs - dt 0/2 pen - 30,3%) - Pelissier (0 arrêt / 1 tir - dt 0/1 pen)

TOULOUSE : Chelle (2/5) ; Olsson (4/7) ; Delanghe ; Przybylski (3/4) ; Halimi ; Margnoux ; Garcia (1/2) ; Gilbert (0/1) ; Ruiz (6/8) ; Sole (4/5 dt 3/3 pen) ; Ilic (4/7) ; Jakobsen (3/7) ; Tribillon 

Idrissi (16 arrêts / 37 tirs - dt 0/2 pen - 43,2%) ; Bonnefoi (1 arrêt / 2 tirs - dt 1/2 pen)

 

LES AUTRES RÉSULTATS :

 

LE CLASSEMENT : (pour voir le classement complet cliquez sur l’image ci-dessous)

Retour aux actus