#TRANSFERT : THEO DEROT DE RETOUR À ISTRES
08/01/2019

En manque de temps de jeu à Aix en Provence, Théo Derot est de retour sur les terres de ses débuts. Après avoir résilié son contrat avec le PAUC, l’arrière gauche de 26 ans rejoint le Istres Provence Handball pour les 6 prochains mois avec une option pour la saison prochaine. Bien décidé à retrouver le plaisir de jouer, il apportera toute son expérience à la lanterne rouge du championnat et sera un renfort de poids dans la course au maintien pour les hommes de son entraineur et père, Gilles Derot. 

 

Il avait quitté son club formateur à l’issue de la saison 2015. Élu meilleur espoir de Lidl Starligue cette année-là il n’avait malheureusement pas pu empêcher la relégation de son club de coeur et avait rejoint le HBC Nantes pour enfin voler de ses propres ailes. Entré dans une nouvelle dimension Théo restera deux ans en Loire-Atlantique durant lesquels il remportera une Coupe de France en 2017. Durant ses deux années nantaises, Théo côtoiera l’équipe de France et disputera même l’Euro 2016 en Pologne. 

À l’été 2017 Théo rejoint l’ambitieux voisin provençal du Pays d’Aix, décidé à s’installer durablement dans le haut du tableau en prévision de son entrée dans le magnifique écrin de l’Aréna. Malheureusement l’ascension de Théo sera stoppée nette par la maladie qui l’éloignera des terrains pendant la quasi totalité de la saison. Fin avril Théo a gagné son combat et retrouve officiellement la Lidl Starligue lors du match Pays d’Aix / Ivry. 

Débarrassé de ses démons Théo est prêt à aborder la saison 2018-2019 avec le couteau entre les dents mais ne gagnera jamais la confiance de Jérôme Fernandez. Bien décidé à retrouver du temps du jeu, Théo a donc décidé de tenter le pari istréen et aider le club à réaliser l’incroyable exploit de conserver sa place en Lidl Starligue. 

 

Les premières réactions de Théo Dérot 

 

Théo, dans quel état esprit es-tu alors que ton retour à Istres est désormais officiel ? 

Je suis très heureux de revenir à la maison pour ces prochains mois. Il fallait que je trouve une solution à ma situation aixoise. J’ai longtemps discuté avec les dirigeants et on est tombé d’accord pour mettre un terme à mon contrat. Il s’est ensuite posé la question de où rebondir. J’ai été en contact avec plusieurs clubs. J’ai pris le temps de réfléchir mais tout naturellement mon choix s’est porté sur Istres 

 

Qu’est ce qui a justement fait pencher la balance pour un retour à Istres ? 

Après ces un an et demi très difficiles j’avais très envie de revenir à la maison et de me battre et travailler pour des gens qui ont cru et qui croient encore en moi et en qui je crois aussi énormément. J’avais besoin de retrouver certains repères et certaines certitudes. C’est très agréable d’arriver dans un endroit que l’on connait déjà. Cela va m’aider à avancer dans mon projet handballistique. C’est un peu un test pour moi. On va voir de quoi je suis capable. Je vais retrouver le plaisir et ça va être super. 

 

Quels objectifs t’es-tu fixé pour cette fin de saison ? 

Les motivations elles sont surtout collectives. Si le club a cherché à recruter pendant la trêve c’est que personne n’est défaitiste et abattu. Certes ça ne va pas être facile mais il faut être ambitieux. On a la préparation de janvier pour avancer et tout donner sur la deuxième phase. 

 

Comment te sens-tu physiquement ? 

Je me sens très bien. À mon retour de maladie j’ai beaucoup travaillé individuellement avec le préparateur d’Aix pour revenir en forme et retrouver les terrains le plus vite possible. Même si j’ai eu peu de temps de jeu depuis le début de l’année je me suis beaucoup entrainé depuis le début de saison. La forme est là maintenant il va falloir que je me réhabitue aux méthodes istréennes et à travailler dur pour atteindre nos objectifs. 

 

Est-ce que tu as hâte de retrouver les supporters istréens et la Halle Polyvalente ? 

Bien sûr que j’ai hâte. J’ai vécu dans cette salle des moments qui resteront à jamais gravé dans ma mémoire. Je me sens comme à la maison ici donc ce n’est que du plaisir. J’espère que pour la double réception de Montpellier les gens se déplaceront en masse pour nous soutenir. Le projet maintien ne passera qu’à travers un soutien inconditionnel de tout le public istréen. Les supporters et je l’ai vécu à Nantes et Aix contribuent à dynamiser une équipe et tout un club donc j’espère qu’il y aura du monde pour nos soutenir durant toute cette deuxième partie de saison.

 

Le mot de Gilles Derot : « On avait besoin de ramener un peu d’oxygène au groupe après notre première partie de saison. Il fallait changer quelque chose dans le fonctionnement et l’apport de joueurs était devenu indispensable. Et si on a décidé de faire venir de nouveaux joueurs c’est aussi parce qu’on croit encore à notre maintien. Théo arrive pour aider le groupe et c’est à lui maintenant d’être compétitif pour y arriver. Il connait le groupe, il connait le club et la situation. Personnellement il a lui aussi besoin de se faire plaisir pour retrouver le haut niveau. Il va avoir beaucoup à montrer et je sais que ce sera un mélange gagnant pour nous tous.»

 

LA FICHE DE THÉO DEROT

Né le 17/06/1992, 193 cm, 96 kgs

Anciens clubs : Pays d’Aix UC HB (2017 - janv 2019) ; HBC Nantes (2015-2017) ; Istres Provence Handball (2003-2015)

Equipe de France : 3 sélections ; 4 buts 

 

Retour aux actus