#LIDLSTARLIGUE #J22 ISTRES / SAINT-RAPHAËL : ISTRES N’A PLUS LE CHOIX !!
09/05/2019

Vaincus par Saint-Raphaël (22-28) dans le cadre de la 22e journée de Lidl Starligue les Istréens ont manqué l’occasion de sortir de la zone rouge. Imprécis offensivement les joueurs de Gilles Derot se seront mis d’entrée dans une situation délicate. Obligés de courir après le score face à une équipe plus en rythme les violets n’auront jamais su enflammer cette partie et inverser la tendance. Il reste désormais quatre matchs pour croire au maintien … tout reste possible. 

 

LE RÉSUMÉ 

Après un mois d’avril sur courant alternatif les Istréens engagés dans la dernière ligne droite du championnat avaient à coeur de profiter de cette rencontre à domicile pour passer la seconde sans la course au maintien et sortir de la zone rouge. En face les Varois bien qu’éliminé de la Coupe EHF avaient pu reprendre le rythme de la compétition bien plus tôt que les Provençaux et la différence d’engagement est très nette en début de partie. Istres enchaîne les pertes de balle et Popescu le gardien roumain ferme la cage. Jildenback depuis son côté droit et Raphaël Caucheteux le meilleur buteur du championnat de l‘autre côté font très mal aux locaux (1-5 ; 8e). 

L’impuissance istréenne oblige Gilles Derot à poser son temps-morts après moins de dix minutes. Théo Laguillaumie trouve enfin le chemin des filets et c’est toute la Halle qui respire surtout que de l’autre côté du terrain Robin Cappelle maintient les siens à flot. Malheureusement le jeu offensif est toujours aussi bridé et Popescu se régale lui aussi (3-7 ; 17e). Rien ne va dans l’attaque istréenne qui est clairement en manque de rythme et d’inspiration. Si l’espace d’un instant Istres parvient à enchainer deux bits consécutifs, les violets retombent aussitôt dans leur travers et Saint-Raphaël multiplient les  contre-attaques pour creuser encore un peu plus l’écart (7-12 ; 28e). Si Erwin Feuchtmann redonne un peu de baume au coeur en transformant un penalty à quelques secondes du buzzer (8-12 ; 29e), c’est la tête basse que les Istréens rentrent au vestiaire. 

Dès la reprise Feuchtmann encore lui puis Derot tentent d’enflammer la partie et d’emmener avec eux toute la Halle Polyvalente et permettent aux violets de revenir à deux longueurs et d’entamer parfaitement ce second acte. L’optimisme regagne les rangs provençaux mais Saint-Raphaël à l’expérience remet rapidement les choses au clair par l’intermédiaire de son arrière biélorusse Gayduchenko (10-15 ; 35e). Encore une fois les Istréens calent rapidement dans leur tentative de révolte et la confiance va finir par s’étioler complètement et à un quart d’heure du terme après près de dix minutes sans parvenir à marquer Saint-Raphaël a définitivement pris le large (12-19 ; 44e). 

C’est alors que les violets vont produire un dernier sursaut d’orgueil. Thomas Tricaud et Théo Derot se régalent sur jeu rapide et Robin Cappelle enrobe le tout de quelques précieuses parades. Istres est revenu à trois longueurs et aura même le ballon pour revenir à deux petits buts. Mais le géant Popescu auteur de 22 arrêts ne l’entend pas de cette oreille et repousse la tentative d’Andréa Guillaume (18-21 ; 53e). La dernière chance est passée. Jonathan Mapu à l’intérieur se fraye deux chemins et les Varois se détachent à nouveau. Istres n’y croit plus et laisse passer une belle opportunité de sortir de la zone rouge en s’inclinant finalement 28 à 22. 

Heureusement ni Cesson, ni Ivry n’ont réussi à prendre des points. C’est donc un statut quo en bas du classement et les Istréens gardent toutes leurs chances avant un déplacement à Toulouse, bousculé à Pontault que les Istréens vont aborder avec le maximum d’ambition. 

 

LA REACTION D’APRES-MATCH DE ROBIN CAPPELLE (AU MICRO DE MARITIMA)

« La réalité c’est que Saint-Raphaël est très nettement au-dessus de nous. Pourtant on avait  vraiment envie de faire l’exploit. Malheureusement on a fait une très mauvaise première mi-temps, notamment en attaque. On court après le score tout le match. Même si on a essayé de l’emballer à certains moments Saint-Raphaël a beaucoup d’expérience et nous a contenu jusqu’à la fin. Ils nous ont jamais laissé vraiment y croire. Après la première mi-temps que l’on a fait on a vraiment perdu confiance. On a essayé de s’accrocher mentalement et collectivement mais il y a avait vraiment trop de différences sur ce match. Il reste quatre matchs dont deux à domicile qu’il faudra absolument prendre et espérer faire un exploit à Nîmes ou Toulouse. En tout cas on y croit toujours. On reste motivé et on va travailler dur pour y arriver. En mai les organismes commencent à être fatigué et tout va se jouer dans la tête. Il faudra joueur le tout pour le tout pour ne rien regretter. »

 

STATISTIQUES : 

ISTRES : Tricaud (2/3) ; Feuchtmann (5/7 dt 3/3 pen) ; Kankaras (3/6) ; Ruiz (0/1) ; Boschi (4/10) ; Capella (0/1) ; Crepain (0/1) ; Stojanovic (1/5) ; Tuzolana (0/2) ; Grosas ; Laguillaumie (4/6) ; Guillaume (0/2) ; Daoud ; Derot (3/8)

Cappelle (13 arrêts / 40 tirs - dt 0/4 pen – 32,5%) ; Harbaoui (0/1 dt 0/1 pen)

SAINT-RAPHAËL : Barachet (1/1) ; Simicu (4/8) ; Mapu (3/5) ; Paschal ; Sarmiento ; Kolakovic (3/4) ; Jurka (1/3) ; Caucheteux (7/8 dt 2/2 pen) ; Jildenback (5/7 dt 3/3 pen) ; Vigneron (0/1) ; Petit ; Dipanda (1/6) ; Gayduchenko (3/6)

Popescu (22 arrêts / 43 tirs - dt 0/2 pen – 51,2%) ; Demaille (0/1 dt 0/1 pen)

 

LES AUTRES RÉSULTATS : (pour voir les stats de toutes les rencontres cliquez sur l’image ci-dessous)

 

LE CLASSEMENT : (pour voir le classement complet cliquez sur l’image ci-dessous)

 

LE PROCHAIN RENDEZ-VOUS À DOMICILE :  (pour réserver vos places cliquez sur l’image ci-dessous)

Retour aux actus